crochet·tricot

Mes occupations de tricoteuse bénévole pour les prémas

Bonjour à toutes,

Aujourd’hui je vais vous présenter mes tricots en cours au profit des prémas, en attendant le début du KAL châle du 1er juin (vous avez encore 1 semaine pour voter pour votre châle préféré) organisé avec Dans mon p’tit atelier 😉

Et vous parler un petit peu de mon engagement, quel est-il, d’où vient-il ?

Cela remonte à il y a tout juste 6 ans, mon neveu est né très prématurément, et j’ai été évidemment non seulement très soucieuse de son état critique, mais également très choquée de voir la détresse de ses parents. Mais au milieu de cette ambiance tendue, j’ai également découvert un si petit bout ayant la rage folle de se battre et de survivre, entouré d’une équipe de néonatalogie assez exceptionnelle. Je me souviens que ses parents avaient eu beaucoup de mal à trouver de quoi l’habiller (hors mis 1 ou 2 pyjamas taille préma, pas de brassière ni pantalon petite taille) et il nageait un peu dans ses vêtements. Aujourd’hui cet enfant est heureusement en pleine forme, il a bien poussé, et est très intelligent !

Il aura fallu attendre 5 ans, pour que je rencontre virtuellement des tricoteuses qui oeuvrent à cette cause, et pour que je devienne à mon tour tricoteuse bénévole, en commençant par les prématurés de Nantes. Pourquoi Nantes, qui se trouve à 600 km  de chez moi ? Et bien le joli hasard des rencontres bloguesques, et des besoins récurrents !

Depuis, mes petites occupations de tricoteuse ne se résument plus aux défis personnels, à la confection de cadeaux d’anniversaire, de Noël, de fêtes… pour les proches et parfois pour moi-même…

Une part de mes occupations tricot/crochet est en effet consacrée au tri des pelotes et restes de laines pouvant servir à la confection de ces layettes (rien ne se jette, s’oublie ou se perd, on transforme les stocks), à la collecte ici et là de pelotes et restes de laine qui n’intéressent plus mes proches mais qui peuvent m’être très utile, à la recherche de modèle de layette prématurée, à leur adaptation, à des rencontres et échanges très riches sur le net avec d’autres tricoteuses qui oeuvrent à la même cause…

Autant vous dire que je consacre les 3 semaines avant KAL pour avancer sur ce projet pour lequel j’abandonne tout autre (momentanément). Donc pas de défi boulet, pas de granny love challenge, et autre… L’objectif est d’avancer un maximum le projet layette pour les prématurés !

Pour répondre à la question que toute tricoteuse se pose, à savoir : Que faire avec mes restes de laine ? Et bien c’est simple : avec seulement 1 pelote (pour aiguilles 2,5 à 3,5), on peut réaliser un bonnet et des chaussons; avec 2 moitié de pelotes ou 1 pelote 1/2 on tricote une jolie brassière bicolore ou unie.

Voilà, donc mes premières réalisations pour ce colis : 3 petites brassières à rangs raccourcis, taille 30 semaines, modèle que j’ai quelque peu adapté d’un modèle trouvé ici, et réalisé en 100% acrylique, aiguilles 3. Tricots bicolores avec des demi-pelotes vert anis, bleu gris, jaune, et une pelote multi-colorée pour les rayures :

3_brassieres_rangs_raccourcis_30_semaines
3 brassières à rangs raccourcis, taille 30 semaines.
devant_brassiere_rangs_raccourcis_30_semaines
Devant des brassières (ne reste plus qu’à coudre les boutons plats en plastique).
derriere_brassiere_rangs_raccourcis_30_semaines
Dos des brassières.

Qui dit préma, dit forcément petites précautions à prendre. Le cahier des charges est assez strict : il faut utiliser de la laine sans poils, qui ne peluche pas pour ne pas endommager le système respiratoire des bébés. Une laine 100% acrylique, ou laine layette contenant moins de 20% de laine peignée. Par ailleurs, il ne faut pas utiliser de lien pour fermer les brassières (trop dangereux et peu pratique pour les manipulations) mais des boutons en plastique plats qui permettent aux bébés de garder leurs vêtements pendant les soins et les IRM. Question couleurs, tout est permis, même le plus coloré pour apporter de la gaité et de l’éveil, sauf les noirs et les marrons… le blanc étant réservé à des nid d »ange pour les petits qui nous ont quittés…

 Voilà, comme vous le voyez, j’ai du pain sur la planche… La suite, très prochainement…

Publicités

30 réflexions au sujet de « Mes occupations de tricoteuse bénévole pour les prémas »

  1. C’est une belle initiative. Bravo. Merci de nous la faire partager. Et tes layettes sont toutes jolies. Ces petits bouts ont besoin de tendresse partout autour d’eux, et quoi de plus attentionné qu’un petit habit fait main avec générosité ? Merci à toi pour ce précieux engagement. J’ai eu la chance d’avoir un petit bébé presque à terme mais si je ne suis pas concernée de près, j’imagine très bien la gratitude des parents de sentir des personnes autour qui pensent à leur détresse et à leur petits lutins arrivés trop vite qui se battent courageusement pour grandir, grandir, grandir …

    Aimé par 1 personne

    1. Oui Emmanuelle, j’ai justement prévu de le faire dans un prochain article que je suis en train de préparer et que je publierai ce soir ou demain 😉 Il y aura les mensurations des prémas, les liens vers les modèles les plus adaptés et approuvés des services néonat, ainsi que mes observations et conseils. En tout cas c’est très gentil de ta part de t’intéresser à cette cause et de faire cette demande 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s