Bio environnement·jardin et nature

Projet Photos de la Nature, et la pleine conscience # 2

Bonjour à toutes,

Quand ont s’arrête juste un peu pour regarder la beauté d’une fleur, écouter le chant d’un oiseau, ou simplement regarder passer les nuages dans le ciel bleu, on pratique la pleine conscience, cet état qui nous permet de vivre et profiter du moment présent!
Maman coquelicot!

Maman, aime les coquelicots ! a lancé un très beau projet autour de la nature qu’elle à intitulé « Photos de la nature et de la pleine conscience ». Il vous suffit de cliquer sur le lien en rose pour en savoir plus et participer à votre tour !

Contemplation, écoute, observation, osmose ou même symbiose avec la nature… ce sont des choses que le règne animal a bien compris… Ne sommes-nous pas des animaux comme les autres ? Il semble que nous l’ayons oublié, préférant négliger voire oublier de respecter cette mère nourricière qui nous a permis un jour d’apparaître sur cette si merveilleuse planète !

J’ai cette immense chance d’habiter à la campagne, un petit coin de paradis niché entre vertes pâtures -où s’ébattent les vaches, agneaux, chevaux, etc.-, vallons arborés et plateaux. Un petit bout de jardin et un potager me permettent également de découvrir chaque jour, autant que possible, les merveilles que nous offre cette nature, véritable bouffée d’oxygène, un bien essentiel que j’essaie de chouchouter et préserver… Une ode à la fugacité, l’éphémère, les changements y étant quasi quotidiens, certaines fleurs ne durant qu’une journée, les lumières se modifiant en fonction de la météo, du ciel, etc.

Je vous invite à me rejoindre dans ma 1ère promenade ici, si vous désirez faire connaissance avec les 1ères plantes que je vous ai présentées, et comprendre quel est ma philosophie de vie autour de la nature (dont le fer de lance est le bio et le respect des cycles).

Pour cette deuxième visite de mon jardin, je vous propose de découvrir quelques fleurs potagères et botaniques :

plantes_potageres
Les plantes potagères : fraisiers, rhubarbe en début de floraison, cerfeuil. Cerfeuil et rhubarbe sont des plantes compagnes, ce qui signifie qu’en les plantant l’1 à côté de l’autre, elles se protègent mutuellement des parasites et nuisibles (magique!).
les_bleues
Les belles bleues pour les rocailles et massifs : grande pervenche, aubriète, muscarii d’Arménie. Les muscariis et aubriètes sont très mellifère ce qui me permet d’observer moult colonies d’abeilles sauvages et de bourdons ! La pervenche est moins mellifère (quoi que très visitée des butineurs tout de même), mais si jolie, et tapissante !
les_roses
Les nuances de rose : lilas en début de floraison, fleur de pommier du Japon, géranium vivace, coeur de Marie et ses belles grappes. Les géraniums et coeurs de Marie sont très appréciés des butineurs ! Les fleurs de pommiers du Japon sont moins appréciées, mais d’une couleur tellement extraordinaire ! Quant au lilas, son parfum est enivrant !!!

Bio environnement·jardin et nature

Projet Photos de la Nature, et la pleine conscience # 1

Bonjour à toutes,

Quand ont s’arrête juste un peu pour regarder la beauté d’une fleur, écouter le chant d’un oiseau, ou simplement regarder passer les nuages dans le ciel bleu, on pratique la pleine conscience, cet état qui nous permet de vivre et profiter du moment présent!
Maman coquelicot!

Maman, aime les coquelicots ! a lancé un très beau projet autour de la nature qu’elle à intitulé « Photos de la nature et de la pleine conscience ». Il vous suffit de cliquer sur le lien en rose pour en savoir plus et participer à votre tour !

Je pensais justement depuis un certain  temps à ouvrir une catégorie jardin et nature dans mon blog, étant donné qu’il s’agit également d’une de mes nombreuses « récréations ». Je trouve que ce projet est parfait pour se lancer 😉 Je vais en profiter pour publier des photos, tout en divulguant quelques unes de mes préoccupations et occupations « jardinesques ».

Contemplation, écoute, observation, osmose ou même symbiose avec la nature… ce sont des choses que le règne animal a bien compris… Ne sommes-nous pas des animaux comme les autres ? Il semble que nous l’ayons oublié, préférant négliger voire oublier de respecter cette mère nourricière qui nous a permis un jour d’apparaître sur cette si merveilleuse planète !

Pour ma part, j’ai la chance d’habiter dans une campagne encore assez sauvage et peu « polluée » de l’Est de la France, et de profiter en toute saison (et oui même en hiver) de ses beautés (fleurs, plantes, butineurs en tout genre, crapauds, salamandres, oiseaux, fruits et légumes, mais également flore sauvage des prairies et des fossés). Et comme j’essaie de la soigner du mieux que je peux, en respectant ses besoins sans la brusquer, de la préserver en évitant de la polluer avec des produits nocifs et inutiles, conserver son équilibre naturel, elle me gratifie de ses merveilles en tant voulu. Même si parfois elle se fait désirer, elle n’en ai que plus précieuse à mes yeux….

Il suffit donc d’ouvrir les yeux, de chercher un peu, et on découvre… Je vous invite donc à partir avec moi dans cette découverte de « ma » campagne :

Pour cette première promenade, je vous emmène tout d’abord dans mon jardin afin de voir les fleurs sauvages qui s’épanouissent au milieu des botaniques (ces dernières vous seront présentées lors des prochains rendez-vous). Ces plantes sauvages font désormais partie intégrantes de mes massifs botaniques, rocailles, et  pelouse, pour leur beauté mais également pour attirer les bons insectes, compagnons des jardins et potagers bio. Mon but est d’attirer les insectes pollinisateurs au jardin, et notamment les abeilles et les bourdons, ainsi que les papillons, en privilégiant les plantes mellifères (les fleurs sauvages sont bien plus mellifères que les autres). Les pollinisateurs comme les abeilles et les papillons, assurent de belles récoltes au potager comme au verger ! De plus leur bourdonnement est très apaisant. Et puis, accueillir une grande diversité d’insectes, c’est un premier pas vers la bio, certains insectes ne se contentant pas de butiner et polliniser, mais dévorant également les pucerons. Je ne recours pas aux pesticides.

A noter également que les abeilles occupées à butiner ne piquent pas (contrairement aux guêpes que je n’aime spas du tout !) : pas d’inquiétude à avoir pour les petits.

Voici les variétés que l’on peut trouver dans mon jardin : pissenlits, trèfles des prés, achillée, pâquerettes, primevères et coucous, reines des prés, marguerites… Certaines ne sont pas encore en fleurs, d’autres l’ont été mais je n’ai malheureusement pas pris de photos…

IMG_0031
Lorsque les coucous s’en donnent à coeur joie ! Malheureusement, ils commencent déjà à faner…
IMG_0045
Quelques pissenlits s’ébattent dans ma pelouse. Leur jaune est étincelant et se mêle aux myosotis sauvages. Les fleurs sont mellifères, c’est-à-dire très riches en pollen et nectar (davantage que les fleurs sophistiquées et botaniques). Je les laisse pousser dans les jardin pour attirer les bourdons et abeilles, et les tond lorsqu’ils fanent (avant qu’ils ne montent en graines pour éviter tout de même d’être envahie l’année suivante…).
IMG_0068
Une autre plante mellifère (ça se voit, un gros bourdon se régale) : le lamier blanc (à ne pas confondre avec l’ortie) qui ne pique pas et recèle de nombreuses vertus !

Et maintenant, un petit tour de l’autre côté de ma clôture… Il s’y trouve une prairie fleurie, qui évolue en fonction des saisons, et dont je profite visuellement allègrement 😉 En ce moment :

pissenlits_et_boutons_d_or
Pissenlits et boutons d’or en fleurs !
pissenlits_graines
Pissenlits en graines !

Je vous donne rendez-vous très prochainement pour la suite de la promenade à travers mon jardin (et les champs d’à côté).

Si vous n’avez pas de jardin, vous pouvez tout au si bien photographier la nature issue de vos balcons, vos plantes d’intérieur, où ce que vous observez lors de vos ballades, pic-niques, route de vos vacances…

Alors, qui nous suit dans ce projet poétique qui permet de renouer avec la contemplation et la redécouverte de la nature?