bénévolat·crochet·doudous et amigurumis

Une poupée pour les femmes en grande précarité

Il y a 4 mois, Rose Pierret, créatrice de Rose Et puis c’est tout et auteure du livre Mes poupées en crochet (Marabout), a lancé le projet Mailles Heroines :

(…) le 8 mars dernier, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, elle lance un appel à l’ensemble de ses abonnés : « ce que j’ai en tête, c’est une exposition non pas de mes poupées, mais de NOS poupées crochetées, qui seront un hommage aux femmes, aux héroïnes, à celles qui ont à vos yeux, comme le dit la définition d’une héroïne, « de l’élévation dans les sentiments et dans la conduite ». Je souhaite que se côtoient des poupées représentant les femmes qui ont changé la vie de leurs concitoyennes, de la société par leurs actes, leurs conduites, leurs recherches, leur volonté, et celles qui ont changé, marqué votre vie, les femmes de votre quotidien, qui vous ont marquées et que vous considérez comme une héroïne. »
Rose imagine un tutoriel pour le corps de la poupée, aux autres crocheteuses (dont certaines se sont mises au crochet spécialement pour le projet appelé « Mailles Héroïnes ») de jouer ! Et elles répondent présentes ! Près de quatre mois après son message, elle a reçu près de 200 poupées, plus belles les unes que les autres. « Les filles se débrouillent super bien, je suis bluffée ! Leurs poupées sont magnifiques et pleines de sens », s’enthousiasme Rose.

(…)

Elles seront vendues du 27 novembre au 1er décembre, lors du salon Création et savoir-faire à Paris. La somme collectée sera reversée à l’association « Avec elles ». Créée en 1996, « Avec elles » accueille des femmes qui vivent dans une grande précarité matérielle et morale pour leur offrir quelques instants d’écoute et de partage dans un lieu apaisé. Reçues dans les locaux de l’association une journée par semaine, des femmes de toute origine et de tout âge, seules ou accompagnées de jeunes enfants, peuvent profiter d’un temps de convivialité et d’échanges autour d’un repas préparé toutes ensemble ; de moments de découvertes culturelles (musées, expositions, concerts) ; d’un temps pour des activités manuelles. Elles ont aussi la possibilité, en cas de besoin, de prendre une douche, de laver du linge ou de recevoir des vêtements.

Extraits Loiret.fr

Impossible pour moi de ne pas participer à une telle jolie action. Les poupées étaient à envoyer d’ici la fin juin, la mienne est arrivée aujourd’hui avec un petit retard, mais heureusement à temps.

J’ai donc choisi mon modèle, la pantomime et écrivaine Colette.

Voici ma réalisation de Colette « Rêve d’Égypte », époque où elle était pantomime :

Colette, pourquoi ce choix ?

Sidonie-Gabrielle Colette, née le 28 janvier 1873 à Saint-Sauveur-en-Puisaye (Yonne) et morte le 3 août 1954 à Paris, est une femme de lettres française, connue surtout comme romancière, mais qui fut aussi mime, actrice et journaliste de guerre.

Colette est la première femme présidente de l’Académie Goncourt entre 1949 et 1954.

C’est aussi une de nos grandes féministe à la charnière des 19e et 20e siècle.

« Une femme qui se croit intelligente réclame les mêmes droits que l’homme. Une femme intelligente y renonce. » (Colette)

Écrivaine indépendante qui a considérablement marqué son époque et durablement bousculé les mentalités. Les femmes d’aujourd’hui lui doivent beaucoup…

Elle eut l’audace inouïe de revendiquer le plaisir féminin et d’en faire un thème romanesque, sur la scène du Moulin-Rouge, thème qui choqua le public (avec, en point d’orgue, un baiser langoureux échangé avec la duchesse de Morny, dite Missy) et régala les gazettes, et qui conduisit le préfet de police à suspendre les représentations…

Rêve d’Egypte, le scandale du Moulin Rouge (iconographie de la poupée mailles héroïnes)

En 1907, Colette se produit au Moulin Rouge avec son amante de l’époque, Mathilde de Morny, plus connue sous le pseudonyme de « Missy ». L’argument de la pièce a été écrit par cette dernière : il met en scène un égyptologue qui tombe amoureux d’une momie revenue à la vie. Missy, dont la bonne société moque son port du pantalon et colporte à qui veut l’entendre qu’elle se fait appeler « oncle Max » interprète l’égyptologue tandis que la momie est jouée par Colette. Le sujet exotique offre à la jeune femme le prétexte pour arborer un costume très minimal et hautement érotique.

Pourtant, le scandale ne vient pas de la quasi nudité de Colette : plus encore, c’est la présence de Missy sur scène qui choque l’opinion. Car Mathilde de Morny n’est pas n’importe qui, elle est marquise de Belbeuf. Et, en 1907, on ne saurait tolérer qu’une femme de rang aristocratique se produise dans une vulgaire revue de music-hall.

La première de la pièce est très chahutée : sifflement, hurlements, jets d’objets divers et variés sur la scène. On moque les mœurs très libérées du couple Colette-Willy, les penchants saphiques de Missy… Dès le lendemain, le Figaro titre « Le scandale du Moulin Rouge » et le préfet de police interdit à Missy de remonter sur les planches. Une seconde représentation a cependant lieu le soir même, sous le titre Songe d’Orient avec Wague  (un jeune homme) dans le rôle de l’égyptologue. Cela ne suffit à endiguer le scandale et, à la troisième représentation, le préfet interdit tout bonnement la pièce.

Plus de 200 poupées on été crochetées, elles sont à admirer sur l’instagram Mailles Heroines 🙂

bénévolat·crochet·doudous et amigurumis·layette pour prématurés·tricot

Petits doudous pour prémas

Cet été j’ai beaucoup crocheté et tricoté bénévolat. Ça, je vous l’avais déjà dit. Je vous montre les derniers ouvrages de l’été pour les petits bouts. Ce sont des petits doudous, et malgré le fait que ce soit petit, cela demande de la minutie, c’est donc hyper long à réaliser.

2 petites baleines pour les prémas de l’Aisne :

Modèle SOS préma par Bergère de France. Petite baleine de 15 cm de long, tricotée en fil acrylique, aux aiguilles n° 2, volontairement serré. (clic sur l’image pour accéder aux explications).

Et 4 petits lutins pour égayer les chambres de néonat des prémas d’Amiens :

Petits lutins crochetés d’après un modèle d’Inspirations créatives, réalisés moitié moins grands que le modèle original (clic sur l’image pour accéder aux explications d’origine).

bénévolat·crochet·doudous et amigurumis

Frimousse marin

De temps en temps, j’aime bien réaliser des amigurumis. J’ai eu envie de (re)faire un Frimousse, cet adorable bestiole imaginée par Virginie Karakus, talenteuse créatrice de Ligne Rétro.

C’est un modèle facile à réaliser et à comprendre, agréable à crocheter.

Cette fois-ci je l’ai fait en tenue de marin, bottes jaunes, ciré jaune, et le poil bleu 😉

J’avais déjà réalisé Frimousse en 2014 (que le temps passe vite), lorsque Virginie avait organisé un CAL. C’était du temps de mon ancien blog. J’avais fait une Frimoussette :

Le tuto gratuit de Virginie se trouve ici.

crochet·doudous et amigurumis

Petit Dodu cactus

Aujourd’hui je vous présente un amigurumi à la bouille sympathique. Il s’agit d’un petit Dodu, adorable poupon qui est une création originale de Caro tricote, dont vous trouverez le modèle gentiment offert par ici.

Il est coiffé de son bonnet cactus dont vous trouverez les explications également chez Caro tricote.

Parfait pour participer au DDF#2 sur le thème « Cactus, ananas, ou flamant rose ! », non ?

crochet·doudous et amigurumis

Licorne !

Succomberez-vous à la fascination actuelle pour les licornes ?! 🙂 Cet animal légendaire qui plaît aux petits comme aux grands.

Le crochet à su transformer cette fière figure symbolique, en une créature à la bouille adorable et facétieuse.

On trouve beaucoup de modèles très sympa sur le net, gratuits ou payants, souvent des amigurumis. Quelques modèles au tricot également.

Pour le DDF2018#1, j’ai donc eu du mal à choisir…

Et j’ai finalement craqué sur le modèle de Pénélope la licorne, de Julia du blog Coton et gourmandises. Si vous ne connaissez pas son blog, allez vite y faire un tour, il y a de jolis partages de modèles de doudous amigurumis, tous plus mignons les uns que les autres.

La bouille de Pénélope, son côté un peu bébé licorne, tout cela m’a plu.

Ce modèle est parfait pour décorer la chambre d’un enfant, mais je trouve qu’il peut également être un joli cadeau pour un adulte fane de licorne, pour peu que l’on ait gardé son âme d’enfant (d’ailleurs, je pense que je vais la garder pour moi).

Pénélope est rapide à réaliser, il m’a fallu environ 4 heures, assemblage compris. De quoi se laisser tenter par 1 autre, et encore une autre… dans d’autres couleurs.

Ma licorne est tombée dans un pot de peinture bleu ! J’aurais pu la réaliser en blanc traditionnel, symbole de pureté, mais j’ai souhaité lui conférer un peu d’originalité, un brin de folie et d’imperfection 🙂

Je l’aime beaucoup car elle est marrante et mignonne.

Par contre les photos ne sont pas top, mais je ne voulais pas manquer l’échéance du DDF. J’ai un gros problème de luminosité ces temps-ci, pas facile de faire des photos par ce temps gris et pluvieux. J’essaierai d’en prendre des plus jolies plus tard.

 

 

Ma participation au DDF2018#1